mercredi 16 mars 2011

Malabar, y'en a marre du logo ?


C'est sur la pointe des pieds qu'apparaît le nouveau logo de la marque de chewing-gums Malabar et son arrivée fait des bulles !
Lundi 14 Mars 2011, la marque rose et jaune fait parler d'elle. En effet, sa nouvelle identité visuelle est apparue sur la toile. Sa mascotte blonde laisse place à Mabulle, le chat qui porte des lunettes et une cravate. Mais avant tout, parlons de la marque. Malabar est une entreprise française de chewing-gums créée en 1958 et lancée par la marque Kréma. Elle est très appréciée et est connue pour son bonbon rose, son odeur mais aussi et surtout pour ses tatouages à coller un peu partout.
En 1959, la marque lance les premières vignettes mais ce n'est qu'en 1969 qu'apparaît le célèbre blondinet vêtu d'un maillot et arborant sur le torse un M entouré d'un ovale rouge. Ses aventures se sont longtemps déclinées sur des vignettes contenues dans l'emballage, sous la forme de courtes bandes dessinées. Sachez que la marque appartient désormais au groupe Cadbury France.

Malabar souhaite se renouveler. Selon eux, le bonhomme costaud ne fait plus rire et les seules personnes qui sont attachées au logo sont de vieux enfants, autrement dit, vous et moi. A cette occasion, le site internet de la marque et la page facebook ont totalement été revus avec le concours de l'agence BDDP Unlimited.
Le changement d'identité visuelle fait largement polémique online. Ce qui révèle un certain attachement à la marque. Et ce, à tout âge. Le changement suscite beaucoup de remarques sur les réseaux sociaux comme facebook, avec la création d'une page anti-Mabulle. Sur Twitter, le sujet #Malabar est à la deuxième place des trends en France le lundi 14 Mars. Une guerre des clans est en train de se jouer pendant qu'une "guerre" nucléaire se joue ailleurs.

Le choix fait est stratégique, un chat comme icône cible directement les enfants. Le changement est radical et risqué. Premièrement, le logo perd tout son sens sémiologique puisqu'en effet, un malabar est avant tout, par définition,"un homme costaud". Maintenant, Malabar rime avec "chat peu chic". Concernant l'identité, la typographie évolue mais reste toujours dans le même état d'esprit de la marque. Une typo noir, graissée, entourée de blanc et de rouge. Seul l'axe d'écriture bouge, tiré vers le haut, avec des lettres de plus en plus grandes. Le cercle rose, symbole de la bulle de chewing-gum, reste sur le logo (non affichée sur le montage plus haut, puisqu'il est difficile de trouver l'original).
La mascotte garde, cependant, le pouce en l'air et arbore son plus beau sourire nous laissant entendre et deviner un superbe "Yeah!"
Ici, c'est tout un univers de marque qui est bouleversé mais, malheureusement on ne change pas une équipe qui gagne.


Voir une des sources
Voir la rubrique polémique

9 commentaires:

  1. Malabar suit le même chemin que Walibi : une mascotte rajeunie certes, mais au look à mon sens un peu trop "rebelle".
    C'est bien d'être tendance et complice, mais une mascotte devrait être un modèle également, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Là c'est différent de Walibi car Walibi a gardé son Kangourou et l'a rajeuni. Ici Malabar, qui signifie bien gros costaud, reste présent dans le nom mais plus dans l'image, mais quel rapport entre un chat et un malabar. On quitte une image léché de Ken pour un chat légèrement vulgos, c'est la tendance?

    RépondreSupprimer
  3. Comment rater un changement d' icône.

    La société a aussi mis à disposition des nouvelles vignettes (du type lol entre autre) visibles sur le site internet.

    RépondreSupprimer
  4. NUL NUL NUL et NUL !!! RATAGE COMPLET !!!!

    RépondreSupprimer
  5. Aucun rapport entre un chat de gouttière miteux et l'icône du Malabar. Selon le dictionnaire malabar = Homme très fort, costaud.
    Outre l'échec sémiologique, le résultat graphique est assez médiocre et ce chat fait davantage penser à Hercule (le chat dans Pif Gadget).
    L'agence et le commanditaire ont dû miser sur le fait que les gamins d'hier étaient des plus que trentenaires :-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est du beau raté pour Malabar, j'ai l'impression de voir la mascotte d'un jus de fruit premier prix. Seul point positif, j'ai cru voir que les tatoo était un peu moins de mauvais gout.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. C'est totalement idiot d'avoir changer le logo et la mascotte pour ce resultat

    RépondreSupprimer