mardi 22 novembre 2011

Le département du Doubs lance sa signature touristique


 Le département français du Doubs, membre de la région Franche-Comté, et qui tient son nom de la rivière éponyme lance sa marque. Le comité Départemental du Tourisme désigne Doubs, les belles rencontres comme étant une signature touristique. Le logotype est écrit en Baruta Black.
C'est dans le but d'unifier, de réunir ses ambassadeurs touristiques mais aussi de mettre en avant ses atouts que le département du Doubs a créé sa marque. Cette signature touristique sera commune aux différents agents touristiques. L'agence Staccato a conçu la nouvelle marque. L'identité visuelle prévoit de recourir au Pantone Cyan. Sachez que cette signature est le fruit d'un groupe de travail qui a été réuni en avril 2011 à l'initiative du Comité Départemental du Tourisme du Doubs. Quatorze professionnels du tourisme ont alors choisi les valeurs et les axes à développer. La typographie d'accompagnement est une "The Sans".

" Désormais, tous les messages de communication émis par les acteurs touristiques du département seront signés "Les belles rencontres du Doubs". Une nouvelle identité qui traduit l'échange humain et le ressenti émotionnel, deux notions fondamentales qui se sont très souvent imposées durant les réunions de travail à travers les témoignages."  (Cf: communiqué de presse)

L'agence locale parle d'un "logo épuré et non figuratif qui se prête facilement à de nombreuses déclinaisons". Le logo joue essentiellement sur le "D" avec l'utilisation du point d'exclamation et d'interrogation. Le "D" est également utilisable seul à l'aide d'une bulle, d'un gimmink. L'agence explique ce choix : "Les deux signes évoquent la surprise et les belles rencontres."

Ce symbole est déclinable dans différents sens, la consigne est qu'il doit pointer vers l'élément visuel qui est caractéristique du département.

Le logo existe en version longue et en version raccourcie, telle un favicon. Cette dernière comporte l'initiale seule au sein d'une bulle.

La présence des deux points en-dessous du D peut nuire à lisibilité de la première lettre, certains pourraient lire Poubs au lieu de Doubs. Le principe de remplissage est réutilisé dans la signature, ce qui nuit là aussi à sa lisibilité.
Concernant les couleurs, l'identité visuelle peut vivre autour de 4 couleurs principales axées autour du camaïeu.

Découvrez ci-dessous une partie de la charte graphique de la marque















La marque est en phase de diffusion auprès de ses partenaires touristiques, les outils destinés au grand public apparaîtront à partir de janvier 2012.
Retrouvez l'actualité des logos dans le tourisme

5 commentaires:

  1. Lisibilité moyenne, choix de typo moyen, couleur...
    Seule l'utilisation du point d'exclamation et d'interrogation dans la bulle m'intéresse.

    RépondreSupprimer
  2. Typographiquement… Un retour aux années 70!(inadaptée à une lecture facile)
    Graphiquement… Un habillage de camions bâchés!
    Sémantiquement, un département qui ne semble pas s'assumer (illisibilité de la signature et difficulté à lire nom (DOUBS ou POUBS ?)ni projeter son identité institutionnelle vers l'avenir. Le tout avec un travail graphique approximatif.
    Dommage, car dans l'univers graphique éthéré des identités de régions ou de départements, cette piste était une ouverture intéressante vers une identité plus vivante et plus contemporaine. C'était à deux doitgs d'être bien…

    RépondreSupprimer
  3. Le point d'exclamation dans les logos devient obligatoire en ce moment ? Le choix du bleu cyan pour un logo "humain" et "émotionnel"... d'accord. Et puis ces chartes graphiques tellement complexes qu'elles ne seront jamais respectées...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Un département, une marque, c'est de la "géographie-marketing" une aubaine pour les agences de design, ou pas.

    Première remarque : la nouvelle signature du département laisse l'article "le" du nom de département au placard. Peut-être pour jouer sur l'idée de douceur… Idée reprise par le choix typographique bien dodu. Personnellement, j'ai toujours un peu de mal avec les logo-typos composés à partir de caractères free. Il aurait sans doute été plus judicieux de faire appel à un créateur de typo (ce ne sont pas les talents qui manquent), la signature aurait gagné en personnalité.

    Deuxièmement : l'idée du gimmick à partir des signes de ponctuation fonctionne plutôt bien (même si je lie "idée"). J'aime bien l'évocation de parole, de dialogue via les bulles.
    Le bemol vient du fait que l'on soit passé du design graphique mode, au rayon bricolage typographique : un "d" composé avec !? + un "b" genre néon sans compter sur l'utilisation d'un caractère sans contre-forme pour la "baseline", Oups ! Baruta Black, tu nous "confusionnes"…
    Pour en finir sur la typo, The Sans c'est du lourd, une linéale humaniste (généreuse en version black - merci encore à LucasFont une belle fonderie).
    Je vote un grand oui.

    Troisièmement : la charte graphique, c'est un beau travail, maquettes d'éditions, gamme colorée, marquages. Eh ! le Web ?

    En conclusion, le Doubs change pour une signature dont le design graphique est à l'économie. DOUBS .. LES BELLES RENCONTRES, une belle promesse, une belle idée, reste la rencontre avec l'originalité typographique.

    RépondreSupprimer