lundi 28 novembre 2011

Une pub dans le logo Palexpo


Après avoir organisé un concours, le centre de congrès de Genève Palexpo a préféré choisir une agence de publicité pour réaliser son identité visuelle. Désormais, sur son site web, l'espace d'identification du centre est transformé en espace publicitaire, pendant 11 secondes, il y a une pub pour le logo avant que le logo n'apparaisse. 
C'est à l'occasion de la foire automnale de Genève, le 17 novembre, que le centre de congrès de Genève a révélé l'identité visuelle conçue pour son 30ème anniversaire. Pour la somme de 30 000 francs suisse Palexpo propose donc un logotype vivant, à l'image du centre, un espace vivant. L'ancien logotype datait de 10 ans tout comme la création de la marque de Genèva Palexpo. Aujourd'hui elle devient Palexpo. La marque se sépare du rouge pour imposer un camaïeu de couleurs dans les tons rose, violet, rouge et orange. Un symbole sous forme de carré arrondi est créé, un symbole bien grand qui ne permet pas une lecture en petit du nom. L'ensemble passe en bas de casse. L'identité visuelle est créée par M&C SAATCHI et rappelle maladroitement les logos 70's. 


Une signature est ajoutée sur certaines déclinaisons : « Espace vivant » : « Ces deux mots incarnent pleinement la réalité quotidienne de palexpo et son ambition collective : faire vivre des halles, des salles, des espaces multiples, transformables, modulables pour accueillir, en permanence, des manifestations et des univers tous plus différents les uns que les autres. L'ancien logotype renvoyait à la forme architecturale de l'espace, aujourd'hui les quatre couleurs font référence à la diversité et aux nombreuses diversités qu'offrent l'espace."


Le prix du logo et surtout son aspect graphique entrainent la polémique sur la toile, Roger Pfund, graphiste renommé à Genève explique : «Mon avis est peut-être un peu sec, vu que j’ai participé au concours sans être retenu… Mais pour moi, c’est vite vu, ce logo est une catastrophe! Il est encore pire que le précédent. Genève mérite mieux! Cela n'a rien à voir avec le langage graphique d'aujourd'hui. On pourrait tout à fait imaginer qu'il a été créé dans les années 40 ou 50. Ce n'est pas punchy du tout.»

Ou encore, Etienne Francey, fondateur et directeur créatif d'une agence, n'est pas plus positif: «En le voyant, j'ai l'impression qu'on tourne en rond, qu'on fait les cent pas. Je le trouve déséquilibré.» Ajoutant qu' «on juge un logo à l'impression qui reste quand il n'est plus là. Dans ce cas, je n'ai rien à quoi me raccrocher.» Le côté esthétique lui «rappelle un peu un magasin de décoration, et le mobilier design des années 70». (source

Voir la video du logo

1 commentaire: