lundi 12 décembre 2011

Le logo de la DCC se banalise


La Délégation catholique pour la coopération fondée en 1967 (DCC) est un réseau de volontaires internationaux de l’Église de France. Le changement d'identité est radical, la délégation passe des codes d'un institut géopolitique à ceux d'une mission humanitaire, il s'accompagne d'une nouvelle signature.
"Plus de 500 volontaires dans une soixantaine de pays agissent dans un but humanitaire tout en mettant l’Église et l'Homme en avant tout en respectant le message de l’Évangile." 

Depuis le 6 décembre 2011, cette organisation française affiche un nouveau logotype ainsi qu'un site web complétement revisité. La devise "Nos mondes à partager" est ajoutée en assortiment du nouveau symbole composé de trois personnages reliés. La marque quitte ses codes colorimétriques, désormais la place est au cyan. Les initiales sont gardées, désormais elles apparaissent en base de casse. "La" est ajouté afin d'assoir le poids de la marque.  La dimension mondiale se transcrit désormais dans un globe simplifié. L'ancien logo se démarquait des logos religieux ou humanitaires et c'était tant mieux. Désormais il colle parfaitement à l'univers graphique de son secteur avec du bleu, un globe et de l'humain.Voila une démarche qui banalise l'image de l'association qui n'a pas su trouver un juste milieu.

« C’est bien dans cette rencontre entre partenaire et volontaire que réside l’une des richesses les plus importantes du volontariat DCC, commente le communiqué de l’ONG. Forte de la mission de bâtir des ponts entre les hommes, la DCC invite partenaires et volontaires à partager leurs propres mondes, à mieux se connaître pour se reconnaître frères. »


Connaître l'actu logos des associations

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Cette nouvelle identité en forme de bloc marque me semble bien bavarde, c'est sans doute due à la composition.
    Comme l'auteur de l'article, je trouve le côté "humanitaire" et religieux ennuyeux, je partage son analyse.
    Mais, au-delà de cette avis, je vais donner mon avis sur la composition.

    1- une idée d'icône intéressante - quoique déjà vue - sa mise appoint si elle a eu lieu, c'est du vite fait : 3 profils identiques - dommage de limité le dessin à une simple rotation à 120° sous illustrator, quels détails et aspérités aurait ajouté de l'humanité à cette icône ( quid en grand format ex. sur une bâche ! ); le détail du nez et des mains en forme de pince oups ! Les impératif de temps ?
    2 - Côté composition typographique, c'est du graphistolage® :
    - l'article (Cocon regular bdc.) en équilibre sur la panse du "d"
    - les initiales "dcc" encore en bas de casse mais en linéale cette fois.
    Je ne connais pas cette typo, elle me paraît retaillée : l'ascendante du "d" est courte, le "c" est bizarre aussi (je suis preneur si quelqu'un connaît le nom de ce caractère).
    - la signature en Cocon ital. fait glisser ce montage, c'est en partie dû au choix du "d" minuscule du nom de la marque.
    Enfin, la définition "Délégation Catholique pour la Coopération" apporte un autre enrichissement typo !

    Les graphic-designer talentueux connaissant la typo ne manque, consultons-les…
    Thierry

    RépondreSupprimer
  2. Je partage le constat de Thierry. Je trouve personnellement que le logo marche très bien pour une association. Il est pas révolutionnaire, mais ce n'est pas non plus un besoin primordial dans le cadre des associations.

    Par contre au niveau de la composition... Le fond bleu n'était pas nécessaire; Si le logo marchait mieux dessus, autant en faire un globe et laisser le texte en dehors. Et en parlant du texte, tout l'aspect typographique est hideux... Je ne m'étendrai pas plus là dessus vu que tout a été dis dans le commentaire précédent.

    RépondreSupprimer