jeudi 1 mars 2012

Badoit : retour à la source


L'eau minérale gazeuse, Badoit modifie son identité visuelle et revoit la totalité des ses packaging. Finies les bulles ! La marque fait le choix de s'offrir un logo moins fantaisiste qui, selon l'agence créatrice, se rapproche des codes du champagne. Badoit est la propriété du géant agroalimentaire Danone.
Dites au-revoir à la Joie, ce positionnement désormais utilisé par beaucoup d'acteurs comme BMW ou Coca Cola s'est banalisé, Badoit a choisi de monter en gamme, notamment en réaffirmant des qualités gastronomiques.

Les enjeux de ce changement sont les suivants : "Améliorer la valeur perçue et la désirabilité de l'offre, renforcer la cohérence visuelle de la gamme et se réaffirmer comme marque iconique du repas" "La première étape a été d'isoler et de hiérarchiser les éléments les plus iconiques, de plus nous avons retravaillé le bloc marque en radicalisant son expression graphique, en s'éloignant des codes habituel des "labels alimentaires" pour faire valoir au contraire l'essentialité d'une marque à la fois issue d'une Histoire et en même temps moderne" explique Christophe Pradère, CEO de BETC Design, l'agence créatrice.

La nouvelle identité s'appliquera courant mars 2012. L'identité visuelle se sépare de sa cartouche verte. Les bulles sont supprimées. La typographie perd ses empattements. Le nom ainsi que la date d'utilisation de la source apparaissent sur le logo, sauf pour la version plastique de la bouteille où ces informations étaient déjà. La date s'affiche dans un sceau dont la forme s'inspire d'une plaque de muselet (couramment appelé capsule de champagne).
Les codes colorimétriques sont retravaillés, mais restent dans l'esprit graphique de la marque. Les effets de dégradés sont supprimés.



Consulter l'actu logos des biens de consommation

3 commentaires:

  1. chic mais banal, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Le retour à l'ADN originel des marques est une tendance tendant à se confirmer ces dernières années. Simple certes, mais le produit en tant que tel est simple. En ces temps d'incertitude, rien de tel qu'une référence.

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup moins banal qu'avant, au moins il y a un vrai parti-pris

    RépondreSupprimer