lundi 16 juillet 2012

Le nouveau logo de Bruxelles ?

On pourrait croire à un hoax. Bruxelles, capitale d'une Belgique qui regorge de talentueux designers,  vient de modifier son emblème pour un nouvel iris bien éloigné de l'image de la ville-région. Une opération à 150 000 € orchestrée par l'agence Base Design. Depuis la loi spéciale du 12 janvier 1989,  la Région de Bruxelles-Capitale est une région autonome comparable aux Régions wallonne et flamande, son emblème, l'iris, dessiné par Jacques Richez, a été choisi en 1991 en raison de sa présence millénaire sur le territoire.


«Un logo, aussi juste ou beau soit-il, ne suffit pas à faire une marque, précise Thierry Brunfaut, un des trois fondateurs de l’agence Base Design. Ce qui rend une marque dynamique et forte, c'est avant tout sa capacité à créer l'engagement et l'adhésion de ceux qui vont s’y référer. C'est d'autant plus vrai pour le city marketing d'une région comme Bruxelles avec cette nouvelle identité qui se doit d'être ouverte à tous les acteurs de la ville et de vivre tant comme élément rassembleur que comme outil de promotion vers l'extérieur

"Le nouveau nom de domaine "brussels" sera systématiquement associé au code de la Belgique (be), plaçant Bruxelles au centre de la Belgique fédérale" ont expliqué le ministre-président bruxellois Charles Picqué et le ministre bruxellois des Relations extérieures, Guy Vanhengel (Open VLD).
Coût de l’opération : entre 150.000 et 200.000 euros si l’on en croit le ministre bruxellois des finances Guy Vanhengel.





10 commentaires:

  1. UN LOGO À POURFENDRE !!!
    Devant tant de médiocrité, il est préférable de se taire (au risque d'être foncièrement désagréable) mais une question :
    Qu'est ce qui est le plus pitoyable dans cette refonte d'identité ? La refonte en elle-même ou le discours foireux du fondateur de l'agence pour "refourguer" sa créa ?
    "sa capacité à créer l'engagement et l'adhésion de ceux qui vont s’y référer": En voyant les commanditaires de cette refonte, on est en droit se s'interroger sur leur représentativité de la population Bruxelloise…

    RépondreSupprimer
  2. Un bleu, comment dire..... euh du type "Blue screen of the death".... non vous trouvez pas ?

    RépondreSupprimer
  3. Un manque complet d'ambition pour une pseudo solution culturelle. Pour générer de la croissance, une marque doit aller bien au-delà messieurs. Comment fédérer citoyens et acteurs bruxellois avec une solution sans ambition. Une identité qui n'est certainement pas au niveau de la richesse de Bruxelles. En plus un concept vu à Berlin (BeBerlin) et ailleurs ... On est une fois de plus ridicule face à bon nombre de villes européennes.

    RépondreSupprimer
  4. A part le "be. ... be.brussels". Le reste est dépassé, moche et honteux!
    Le jaune et le bleu sont horribles. On se croirait revenu à l'époque où les trams de la STIB étaient jaune et bleu.
    Ce logo va à l'encontre des tendances actuelles qui sont simplicité et sobriété.
    Un Logo reprenant l'Atomium ou l'iris revu aux goûts du jour aurait été nettement mieux.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment dommage, les couleurs sont moches, le remplaçant de l'iris est moche, leur application dans des situations réelles est moche.

    Déprimant pour la ville que j'habite...

    RépondreSupprimer
  6. Très gros défi en vue pour ceux qui auront à remplacer un jour cette horreur : y a-t-il vraiment moyen de faire pire encore ? Je ne crois pas. Ce serait un exploit surhumain.

    RépondreSupprimer
  7. Ils paient combien pour qu'on accepte de porter leurs t-shirts de m.... ? (quel que soit le prix, pas en public et pas plus de 10 minutes, faut pas déconner non plus !)

    RépondreSupprimer
  8. MOCHE ! PAS DU TOUT GRAPHIQUE ! VRAIMENT HONTEUX !!!

    RépondreSupprimer
  9. Ça pique les yeux, point.

    RépondreSupprimer